• Home
  • zouerate.com Un site dĂ©diĂ© Ă  la communautĂ© et la mĂ©moire collective de ZOUERATE.
  • .

L’edito d’Aline GIANOLLI / GRAZIOTIN

juillet 13th, 2008

Aline zou

L Ă  – b a s …

C’était niché au pied d’une montagne de fer

Dans une vallée de sable et de pierres

Au cœur du SAHARA , que se situait « notre » ZOUERATE

Qui Ă©tendait tout en longueur, ses maisons disparates.

Née de la volonté des hommes, c’était notre cité, nouvelle,

Qui se dressait toute de blanc vêtue. Elle était « belle ».

Elle abritait une poignée d’Européens,

Et venus de tous les horizons, des Mauritaniens.

Les habitations de toiles, de cartons, de bois, de tĂ´les ou de pierres,

Hébergeaient hommes, femmes et enfants, l’espoir en tête,

Qui étaient tous venus pour tenter l’aventure

Afin de mieux vivre des lendemains incertains.

Le mĂŞme objectif les habitait,

« Abattre la KEDIA ». Ce qu’ils faisaient

Avec précision, gradins après gradins

Par tous les moyens, et si possible … jusqu’à la fin.

Les jours s’égrainaient doucement,

Parfois sous un soleil de plomb,

OĂą sous des vents de sable soufflants.

Mais l’envie et l’espoir étaient toujours présents.

Il y avait l’école pour les enfants dépaysés,

Les attentes à l’économat pour assurer,

La piscine accueillante pour se dépenser,

Et surtout le club « sacré » pour se défouler.

Et encore, la chapelle, avec le Père CHARLES , la polyclinique,

Avec son toubib toujours dynamique,

Et son infirmière experte et très agile

A manier une aiguille peu sympathique.

Il est vrai que tout n’était pas rose.

Le contact téléphonique avec la famille était inexistant.

Quelque fois l’éloignement nous rendait morose

Et le quotidien dans ce « vase clos » était parfois pesant.

« Mais malgré tout, ZOUERATE, tu nous as comblés.

Tu as été un formidable tremplin vers la vie,

Tu nous as appris le travail, la débrouille, l’envie d’oser,

L’amitié et le partage, le goût du risque et …l’infini… »

Aline G.

Catégories: Edito

Mots-clefs :, , , , , , , , , Laisser un commentaire

Feed

http://zouerate.com/site / L’edito d’Aline GIANOLLI / GRAZIOTIN